Séminaire de recherche en histoire contemporaine de l’Institut historique allemand

Publié le 20 mai 2021 Mis à jour le 27 mai 2021
du 20 mai 2021 au 15 juin 2021
iha
iha
L’atelier du transnational
Ecrire une histoire transnationale: enjeux historiographiques et méthodologiques
Date limite: 15 juin 2021


Depuis 2016, le séminaire de recherche en histoire contemporaine de l’Institut historique allemand (IHA) vise à contribuer aux discussions entre historiennes et historiens contemporanéistes au-delà des barrières linguistiques et culturelles. Pour poursuivre les réflexions entamées ces dernières années sur l’histoire transnationale, nous souhaitons ouvrir notre séminaire aux chercheuses et chercheurs intéressés à discuter leur projet de recherche avec un regard réflexif "transnational". Les chercheuses et chercheurs en début de parcours ainsi que les anciens et actuels chercheurs et chercheuses invités ou bénéficiaires d’un financement de l’IHA sont particulièrement les bienvenus.

L’objectif est de réfléchir ensemble aux enjeux propres aux projets de recherche portant sur des objets transnationaux, mais aussi élaborés entre traditions disciplinaires et cultures académiques différentes. Comment construit-on son objet dans un contexte de recherche transnational? Comment écrire une histoire qui sort des contraintes nationales, va au-delà dune histoire des relations binationales et crée des paramètres d'analyse autres que ceux de lÉtat-nation? Comment aborder la périodisation ou encore le "contexte"? Comment se positionner dans les champs disciplinaires, a fortiori si on navigue en outre entre plusieurs disciplines, qui peuvent s’articuler différemment selon les contextes nationaux? Comment gérer la diversité d’attentes et de références méthodologiques? Comment jongle-t’on, traduit-on les concepts entre les langues? Comment répondre aux attentes implicites ou explicites d’une communauté de recherche tout en agissant comme passeur et traductrice de concepts?En se penchant concrètement sur les traditions historiographiques, on pourra ainsi se demander pourquoi et comment intégrer les différentes formes d’écrire l’histoire sociale, culturelle ou politique? En écho aux recherches menées dans notre département, nous nous réjouissons particulièrement de propositions abordant lhistoire juive, des minorités, du genre, de la démocratie, des pratiques économiques ou encore des savoirs et des techniques.Tant qu’une dimension historique est présente, les chercheuses et chercheurs venant d’autres sciences humaines et sociales sont également les bienvenus.

Pour l’automne 2021 nous prévoyons 45 séances, en règle générale un mardi après-midi. Les langues du séminaire sont l’allemand, le français et/ou l’anglais selon les séances. En fonction de la situation sanitaire et des disponibilités, le séminaire aura lieu soit en présentiel/hybride, avec remboursement des frais de déplacement, soit complètement en ligne. Les personnes intervenant peuvent proposer soit un texte à l’avance, avec une courte intervention pour le présenter, soit seulement un exposé oral de 1520 minutes maximum. Les séances fonctionnant par»tandem«de présentations, il est possible (mais non nécessaire) de proposer soi-même une ou un collègue pour discuter de questions similaires.
Les propositions de communication (250 mots maximum) sont à soumettre en remplissant ce formulaire jusqu’au 15 juin2021: https://survey3.gwdg.de/index.php?r=survey/index&sid=966889&lang=enLe programme du semestre sera communiqué au mois de juillet 2021.
Comité d’organisation du séminaire: Département d’histoire contemporaine de l’Institut historique allemand:Axel Dröber, Agnieszka Wierzcholska, Celia Burgdorff, Gérald Kembellec, Jürgen Finger, Mareike König, Margot Lyautey et Zoé Kergomard.
Contact : awierzcholska@dhi-paris.fr; zkergomard@dhi-paris.fr